La Liberté

Bruxelles sanctionne Moscou

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Les sanctions contre le clan Poutine ont été décidées à 27, sous l’impulsion de Paris et Berlin. © Keystone
Les sanctions contre le clan Poutine ont été décidées à 27, sous l’impulsion de Paris et Berlin. © Keystone
Partager cet article sur:
16.10.2020

L’empoisonnement d’Alexeï Navalny vaut les foudres de l’UE à six proches de Poutine

Union européenne » Les dirigeants européens ont sanctionné jeudi à Bruxelles plusieurs «hommes du président» Poutine pour l’empoisonnement d’Alexeï Navalny. Ils ont manifesté leur volonté d’utiliser leurs armes politiques et économiques pour faire respecter le droit international.

Les Européens ont sanctionné l’implication de la présidence russe dans l’empoisonnement de l’opposant Alexeï Navalny, au moyen d’un agent neurotoxique du groupe Novitchok, une substance conçue à des fins militaires, et la déstabilisation de la Libye. Les deux actions violent le droit international et des résolutions de l’ONU. L’Union a pris le temps pour réunir des preuves afin que ses sanctions soient inattaquables en justice.

La Turquie au menu

«L’empoisonnement d’Alexeï Navalny n’a été possible qu’avec le consentement de l’administration présidentielle», souligne la décision publiée au Journal officiel de l’UE. Le Royaume-Uni, qui a quitté l’UE, et la Norvège se sont associés à ces sanction

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00