La Liberté

20.09.2021

Un outil de pointe pour l’agriculture fribourgeoise

Proposant une surface de 2900 mètres carrés, la nouvelle ferme-école de Grangeneuve mesure environ 14 mètres de haut. © Charly Rappo
Proposant une surface de 2900 mètres carrés, la nouvelle ferme-école de Grangeneuve mesure environ 14 mètres de haut. © Charly Rappo

NM

Partager cet article sur:

La nouvelle ferme-école de l’Institut agricole de Grangeneuve a été présentée lundi aux médias. Elle sera inaugurée vendredi et ouverte au public tout le week-end. Proposant une surface de 2900 mètres carrés, elle mesure 14 mètres de haut.

L’architecte cantonal Michel Graber souligne: «La vocation de ce bâtiment est double. Il ne s'agit pas seulement de s'occuper d'une centaine de têtes de bétail, mais aussi d'enseigner. Par exemple, il n'y a pas qu'un seul fenil (local servant à stocker le foin, ndlr) installé pour les besoins de l'exploitation, mais plusieurs types de fenils qui permettront aux futurs agriculteurs d'apprendre leur métier selon différentes manières d'assécher le fourrage». Directeur de Grangeneuve, Pascal Toffel précise: «Au niveau CFC, Grangeneuve accueille environ 280 élèves, pour les trois années. Et l'idée est que tous les cours pratiques se déroulent dans la ferme-école».

Pour le conseiller d’Etat Didier Castella, la fin de ce chantier revêt une importance toute particulière. Le ministre de l’Agriculture explique: «L'inauguration de la ferme-école marque la première étape du Campus Grangeneuve-Posieux. C'est la première pièce d'un puzzle qui comprendra notamment le développement d'Agroscope, la Grange Neuve, une halle de technologies ou l'installation de cultures fromagères. A terme, quelque 200 millions de francs seront investis pour étendre ou améliorer les infrastructures sur ce site, avec à la clé la création de centaines d'emplois à haute valeur ajoutée».

Président du Conseil d’Etat, Jean-François Steiert poursuit: «Le canton de Fribourg souhaite donner avec les bâtiments qu'il construit et qu'il développe des exemples de constructions durables». Le ministre des Constructions met notamment en avant l’utilisation de bois fribourgeois, l’utilisation de l’énergie du lisier dans une installation de biogaz ou la mise en place sur la toiture de panneaux solaires pouvant produire 400’000 kilowattheures d’électricité par année, soit de quoi alimenter une centaine de ménages.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00