La Liberté

22.01.2021

Des masques souvent pris en charge

Désormais obligatoires presque partout – dans les transports publics, dans les commerces, etc – les masques destinés à protéger leurs porteurs contre le coronavirus ont un coût qui n’est pas toujours anodin. © Charly Rappo
Désormais obligatoires presque partout – dans les transports publics, dans les commerces, etc – les masques destinés à protéger leurs porteurs contre le coronavirus ont un coût qui n’est pas toujours anodin. © Charly Rappo

NM

Partager cet article sur:

Obligatoire presque partout, le masque destiné à protéger contre le Covid-19 a un coût. Mais les plus démunis bénéficient d’un soutien, rassure le Conseil d’Etat, répondant à une question des élus socialistes David Bonny et Benoît Piller.

Dans sa réponse à la question des deux députés, rendue publique vendredi, le Gouvernement indique: «La prise en charge des masques pour les personnes au bénéfice de l’aide sociale figure dans les recommandations de la Conférence suisse des institutions d’action sociale, au titre de prestation circonstancielle. En juillet 2020, le Service cantonal de l’action sociale a ainsi adressé un courrier à l’ensemble des services sociaux régionaux afin de rappeler que les masques sont pris en charge».

Il ajoute: «Pour les personnes requérantes d’asile, en fonction de leur situation d’hébergement (en centre ou en appartement), les masques sont soit distribués soit pris en compte dans le budget d’aide sociale». En outre, chaque bénéficiaire de prestations complémentaires à l’AVS-AI à domicile a le droit de demander un montant de trente francs par année pour couvrir les frais de masques pour les années 2020 et 2021. En ce qui concerne les bénéficiaires qui séjournent dans un home, ce sont ces institutions qui mettent à disposition des masques si besoin.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00