La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Etat de Fribourg: Nouvelle mobilisation du Service de l’enfance et de la jeunesse

Des collaborateurs du Service de l’enfance et de la jeunesse réclament des postes supplémentaires pour traiter les situations selon des normes établies. L’an dernier, l’Etat de Fribourg s’était engagé à les respecter.

Fin novembre 2023, les collaborateurs du SEJ manifestaient devant l’Hôtel cantonal afin d’alerter les députés. © Aldo Ellena-archives
Fin novembre 2023, les collaborateurs du SEJ manifestaient devant l’Hôtel cantonal afin d’alerter les députés. © Aldo Ellena-archives

Magalie Goumaz

Publié le 20.06.2024

Les conditions de travail ne sont toujours pas optimales au Service de l’enfance et de la jeunesse (SEJ). Une quarantaine de collaborateurs étaient présents ce jeudi lors d’une conférence de presse organisée pour faire le point sur leurs revendications, sept mois après leur mouvement de grève. Ils craignent que l’Etat de Fribourg ne respecte pas son engagement d’augmenter progressivement le nombre de postes de travail afin de se rapprocher des normes édictées par la Conférence pour la protection des mineurs et des adultes (COPMA).

Ces normes stipulent qu’un intervenant en protection de l’enfance prend en charge un nombre maximal de 50 enfants. Le canton de Fribourg devrait créer 23,1 équivalents plein-temps (EPT) pour appliquer ce quota. Or, huit postes supplémentaires ont été inscrits au budget 2024 et l’Etat n’a pas fixé de calendrier pour les autres engagements. En décembre dernier, les collaborateurs du SEJ ont mis fin à leur mouvement de grève après la conclusion d’un acc

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11