La Liberté

23.07.2021

Plus de 7 Fribourgeois sur 10 ont des anticorps contre le Covid-19

Une puce micro fluidique, qui permet l'analyse de 1024 echantillons de sang en parallele, developpee dans le laboratoire de caracterisation des reseaux biologiques est photographiee, ce lundi 3 mai 2021 a Lausanne. Un groupe de scientifiques de l'EPFL, de l'Universite de Geneve et des HUG a developpe un test fiable et bon marche pour detecter des anticorps Covid-19. Ce test permet d'analyser plus d'un millier d'echantillons a la fois et ne necessite qu'une petite goutte de sang, comme celle que l'on obtient a partir d'une simple piqure au bout du doigt. © KEYSTONE
Une puce micro fluidique, qui permet l'analyse de 1024 echantillons de sang en parallele, developpee dans le laboratoire de caracterisation des reseaux biologiques est photographiee, ce lundi 3 mai 2021 a Lausanne. Un groupe de scientifiques de l'EPFL, de l'Universite de Geneve et des HUG a developpe un test fiable et bon marche pour detecter des anticorps Covid-19. Ce test permet d'analyser plus d'un millier d'echantillons a la fois et ne necessite qu'une petite goutte de sang, comme celle que l'on obtient a partir d'une simple piqure au bout du doigt. © KEYSTONE

ATS

Partager cet article sur:

Les résultats préliminaires d'une étude font le point sur les anticorps des Fribourgeois contre le Covid-19

Près de 73% des Fribourgeois âgés de 20 ans et plus avaient en juin des anticorps contre le Covid-19, selon les résultats préliminaires de l’étude Corona Immunitas Fribourg. Le taux atteignait même près de 90% chez les 65 ans et plus.

Pour les 20-64 ans, la proportion approchait de 69%, a indiqué vendredi l'Université de Fribourg, en précisant qu'il n'y avait pas de différence entre femmes et hommes. Les taux relativement élevés reflètent le nombre important de personnes vaccinées, notamment chez les 65 ans et plus, mais aussi la hausse du nombre de personnes infectées.

Après la première vague épidémique, à l’été 2020, la proportion des adultes ayant des anticorps ne dépassait pas 8%. Au cours de la deuxième vague, au début de cette année, le taux avait grimpé à 19%. L’augmentation de l’immunité dans la population fribourgeoise est réjouissante, relève le communiqué.

Vacciner encore

Le constat vaut en particulier pour la population âgée qui est la plus à risque de complications graves, d’hospitalisations et de décès. Néanmoins, la hausse "ne suffit probablement pas à bloquer la circulation du virus, comme le suggèrent des observations dans certains pays touchés par de nouvelles vagues".

L’étude Corona Immunitas Fribourg est menée par le Laboratoire de santé des populations et l’Institut de médecine de famille, sous l’égide de l’Ecole suisse de santé publique. Elle vise à estimer la proportion de la population du canton possédant des anticorps contre le coronavirus, afin de comprendre comment se développe l’immunité.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00