La Liberté

31.03.2021

Le canton ne veut pas construire de logements à loyers modérés

Le marché immobilier fribourgeois se détend gentiment. Le taux de logements vacants dans le canton a ainsi nettement augmenté ces dernières années, passant de 0,66% en 2013 à 1,89% actuellement. © Alain Wicht
Le marché immobilier fribourgeois se détend gentiment. Le taux de logements vacants dans le canton a ainsi nettement augmenté ces dernières années, passant de 0,66% en 2013 à 1,89% actuellement. © Alain Wicht

NM

Partager cet article sur:

L’Etat de Fribourg ne souhaite pas devenir propriétaire d’immeubles à loyers modérés. Il préfère miser sur les maîtres d’ouvrage d’utilité publique comme des coopératives ou des fondations, ainsi que le prévoient les dispositions fédérales.

C’est ce que le Conseil d’Etat a répondu mercredi à une question des socialistes Eliane Aebischer et Olivier Flechtner. Car les deux élus s’inquiètent: «Les jeunes familles, les familles monoparentales et les personnes âgées ont de plus en plus de difficultés à trouver des logements abordables». Et selon un rapport datant de 2016, le loyer représente jusqu’à 40% des revenus de certaines ménages fribourgeois. Par ailleurs, le système ayant changé au début du siècle, beaucoup de logements subventionnés ne le seront bientôt plus. Le Gouvernement rapporte: «Il subsiste à l’heure actuelle 374 logements subventionnés dans le canton, alors que leur nombre maximal, atteint en 2011, s’élevait à 3847. Les derniers logements subventionnés sortiront de ce régime en 2024, à l’exception de 2 immeubles en 2027 et 2029».

Aujourd’hui, le nouveau système, défini au niveau fédéral, consiste plutôt à encourager la construction de logements à prix modérés par des maîtres d’ouvrage d’utilité publique (MOUP). Le canton participe d’ailleurs au financement de l’association Frimoup, fondée en 2019 par une dizaine de coopératives d’habitation et de fondations basées dans la région. L’Exécutif cantonal rappelle aussi que le marché immobilier est en train de se détendre. «Le taux de logements vacants dans le canton a nettement augmenté ces dernières années, de 0,66% en 2013 à 1,89% actuellement. Ce contexte permet aux locataires d’avoir un choix plus grand de logements à disposition», souligne-t-il. Ce qui a évidemment un effet sur les prix.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00