La Liberté

03.06.2021

Accord-cadre: le PLR prône baisse des impôts et flexibilisation

Petra Gössi propose une stratégie reposant sur trois piliers après l'échec de l'accord-cadre avec l'UE (archives). © KEYSTONE/PETER KLAUNZER
Petra Gössi propose une stratégie reposant sur trois piliers après l'échec de l'accord-cadre avec l'UE (archives). © KEYSTONE/PETER KLAUNZER
Partager cet article sur:
03.06.2021

La présidente du PLR Petra Gössi propose de rendre plus flexibles les horaires de travail pour renforcer la Suisse après l'échec de l'accord-cadre avec l'UE. Elle prône également de baisser la fiscalité et de favoriser le recrutement des personnes qualifiées.

Les inconvénients de la fin des négociations doivent être compensés par une stratégie reposant sur trois piliers, déclare Mme Gössi dans un entretien diffusé jeudi par les journaux alémaniques du groupe de presse Tamedia. Son plan consiste à garder la voie bilatérale avec l'Union européenne (UE), à établir de nouveaux partenariats avec des pays en dehors de l'UE et à mettre en place un "programme national de remise en forme".

Pour atteindre ces objectifs, la présidente du PLR propose d'abord d'intensifier les relations économiques de la Suisse avec le reste du monde, hors UE, en passant, par exemple, des accords de libre-échange avec l'Amérique du Sud, l'Inde et les États-Unis, ainsi qu'en coopérant en matière de recherche avec le Royaume-Uni et des États asiatiques.

Annualisation du temps de travail

La Suisse doit également recruter plus de spécialistes non européens si les entreprises ne trouvent pas suffisamment d'experts sur le marché suisse, ajoute Mme Gössi. "Nous avons besoin de quotas plus élevés pour les travailleurs qualifiés des pays tiers". La pénurie de personnel dans la production de vaccins chez Lonza l'a récemment démontré, pointe-t-elle.

La conseillère nationale schwytzoise plaide encore pour une flexibilisation des horaires de travail. Elle propose de fixer une durée maximale de travail annuelle plutôt qu'hebdomadaire et des périodes de repos plus courtes, sans allonger le temps de travail.

La libérale-radicale prône en parallèle de réduire l'impôt sur les sociétés commerciales. Les droits de timbre et l'impôt anticipé devraient être supprimés, selon elle, tout comme les droits de douane pour les biens industriels.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00