La Liberté

19.01.2021

Coronavirus: des alternatives aux camps de ski annulés se dessinent

En raison de la crise du coronavirus, de nombreux camps de ski ont déjà été annulés. Les organisateurs travaillent sur une offre alternative pour le début de l'été (archives). © KEYSTONE/JUERG MUELLER
En raison de la crise du coronavirus, de nombreux camps de ski ont déjà été annulés. Les organisateurs travaillent sur une offre alternative pour le début de l'été (archives). © KEYSTONE/JUERG MUELLER
Partager cet article sur:
19.01.2021

De nombreuses écoles ont annulé leurs camps de ski annuels en raison de la crise du coronavirus. L'initiative "GoSnow", organisatrice de ces camps de neige, travaille désormais sur des sorties alternatives en montagne pour le début de l'été.

Déjà "185 des 250 camps de ski prévus ont déjà été annulés", a confirmé Ole Rauch, directeur de l'Initiative sports de neige à l'agence de presse Keystone-ATS, après son passage à la radio suisse alémanique SRF. Le chef de "GoSnow", organisation chargée de promouvoir les sports de neige dans les écoles, estime que "les camps de ski restants seront aussi annulés.

La faisabilité de chaque camp doit être examinée individuellement, a-t-il précisé à Keystone-ATS. Par exemple, il n'est pas recommandé d'organiser un camp pour toute une école ou en mélangeant plusieurs classes.

La situation est toutefois différente si une classe de 20 enfants, qui vont de toute façon à l'école ensemble, partent à la montagne. Dans ce cas, le risque d'infection ne serait pas beaucoup plus grand que dans la vie scolaire normale, estime-t-il.

Selon M. Rauch, certaines écoles qui n'ont pas encore annulé leurs camps les prévoient entre la fin février et la fin mars. Les établissements attendent de voir si les interdictions de camps seront levées.

Journée de nettoyage au lieu de ski

Pour compenser les camps annulés, l'Initiative sports de neige travaille maintenant sur des alternatives. "Nous voulons offrir une alternative aux classes, et nous voulons le faire cette année", a déclaré M. Rauch.

Mais on ne peut pas simplement envoyer une classe en randonnée pendant cinq jours, a-t-il précisé. Selon lui, certaines destinations ont déjà mis au point de "bonnes offres", comme celle d'organiser une journée de nettoyage des pistes avec les enfants, un moyen d'approcher le thème de la durabilité en même temps.

Le lien avec les sports de neige est également présent. Les enfants sont souvent surpris de voir une piste de ski sans neige, parce que la pente est raide ou pleine de pierres, raconte M. Rauch. D'autres idées ont émergé, comme la réparation des sentiers de randonnée, des cours de vélo, des balades à thème ou encore des introductions à l'escalade.

Pour M. Rauch, il est réaliste que ces camps puissent être menés en mai et en juin. GoSnow se prépare désormais aux premières réservations des écoles pour ces nouvelles propositions.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00