La Liberté

16.01.2021

Découvertes archéologiques "majeures" à Saqqara

Le site de Saqqara, où se trouvent une dizaine de pyramides, des monastères anciens ou encore des sites de sépulture pour animaux, est une vaste nécropole de l'ancienne capitale égyptienne Memphis, inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco. © KEYSTONE/AP/NARIMAN EL-MOFTY
Le site de Saqqara, où se trouvent une dizaine de pyramides, des monastères anciens ou encore des sites de sépulture pour animaux, est une vaste nécropole de l'ancienne capitale égyptienne Memphis, inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco. © KEYSTONE/AP/NARIMAN EL-MOFTY
Partager cet article sur:
16.01.2021

De nouveaux trésors archéologiques ont été découverts dans la nécropole de Saqqara, située au sud du Caire, ont annoncé samedi les autorités égyptiennes. Parmi les découvertes: un temple funéraire datant de plus de 2500 ans.

D'après le ministère du Tourisme et des Antiquités, ces "découvertes majeures" faites par une équipe d'archéologues menée par le célèbre égyptologue Zahi Hawass comprennent également plus de cinquante sarcophages.

Ces sarcophages en bois datant du Nouvel Empire (XVIe-XIe siècle av. J.-C) ont été retrouvés dans 52 puits funéraires de dix à douze mètres de profondeur, a précisé le ministère dans un communiqué.

"Le temple funéraire de la reine Naert, épouse du roi Téti", ainsi que trois entrepôts en briques ont été découverts, a indiqué M. Hawass, cité dans le communiqué.

Le site de Saqqara, où se trouvent une dizaine de pyramides, des monastères anciens ou encore des sites de sépulture pour animaux, est une vaste nécropole de l'ancienne capitale égyptienne Memphis, inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco.

Selon Zahi Hawass, cette découverte pourrait apporter des informations supplémentaires sur l'histoire de Saqqara durant le Nouvel Empire.

Ces nouveaux trésors archéologiques ont été trouvés près de la pyramide du roi Téti, premier pharaon de la VIe dynastie de l'Ancien Empire.

L'Egypte a annoncé en novembre la plus importante découverte de l'année 2020: plus de 100 sarcophages intacts.

Stimuler le tourisme

Les cercueils scellés en bois, dévoilés en même temps que des statues de divinités, datent de plus de 2500 ans et sont ceux de hauts responsables de la Basse époque et de l'époque ptolémaïque de l'Egypte ancienne.

Le ministre du Tourisme et des Antiquités Khaled al-Anani avait déclaré à l'époque que "Saqqara n'avait pas encore révélé" tous ses secrets.

Le Caire espère que ces découvertes archéologiques stimuleront le tourisme, un secteur qui a connu de nombreuses difficultés de la révolution de 2011 à la pandémie de coronavirus.

Les autorités espèrent inaugurer en 2021 le "Grand musée égyptien" sur le plateau de Gizeh, où se trouvent les célèbres grandes pyramides et le Sphinx.

De nombreuses fouilles ont été réalisées ces dernières années à Saqqara, également site de la pyramide à degrés de Djéser, l'une des premières constructions de l'Egypte ancienne. Les archéologues espèrent notamment y trouver un ancien atelier de fabrication de sarcophages en bois pour momies.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00