La Liberté

Denzel Washington, Steve Jobs et Simone Biles distingués par Biden

La footballeuse américaine Megan Rapinoe recevra, parmi d'autres lauréats, la médaille présidentielle de la Liberté (archives). © KEYSTONE/AP Invision/CHRIS PIZZELLO
La footballeuse américaine Megan Rapinoe recevra, parmi d'autres lauréats, la médaille présidentielle de la Liberté (archives). © KEYSTONE/AP Invision/CHRIS PIZZELLO


Publié le 01.07.2022
Partager cet article sur:


L'acteur Denzel Washington, le défunt créateur d'Apple Steve Jobs, la footballeuse Megan Rapinoe ou encore la gymnaste Simone Biles recevront la médaille présidentielle de la Liberté. Il s'agit de la plus haute distinction civile américaine.

Ils font partie des 17 Américains distingués par le président Joe Biden pour "leurs contributions exceptionnelles" à la prospérité et aux valeurs des Etats-Unis, à la paix dans le monde ou d'autres projets d'importance, selon un communiqué de la Maison Blanche vendredi.

Denzel Washington, doublement oscarisé, est notamment connu pour ses rôles dans "Malcolm X" et "Philadelphia". Il a récemment tenu le premier rôle dans "The Tragedy of Macbeth", sorti en 2021, qui lui a valu une nouvelle nomination aux Oscars.

Megan Rapinoe, star de l'équipe féminine de football des Etats-Unis, est elle "très engagée pour l'égalité salariale entre les sexes, la justice raciale et les droits LGBTQI+", a salué l'exécutif.

Parmi les lauréats figure aussi Simone Biles, "gymnaste américaine la plus décorée de l'histoire" mais aussi "grande défenseuse" de la santé mentale des athlètes et des victimes d'agressions sexuelles, a précisé la Maison Blanche. Elle fait partie des victimes de Larry Nassar, ancien médecin de l'équipe féminine américaine de gymnastique condamné pour des agressions sexuelles sur plus de 250 gymnastes pour la plupart mineures.

A titre posthume aussi

John McCain, candidat malheureux à l'élection présidentielle de 2008 et élu républicain pendant des décennies, décédé en 2018, sera honoré à titre posthume, tout comme Steve Jobs.

L'ancienne élue Gabrielle Giffords, survivante d'une fusillade qui milite depuis pour une régulation plus stricte des armes à feu, recevra elle aussi cette prestigieuse récompense, au moment où l'administration Biden tente de lutter contre les tueries qui endeuillent régulièrement le pays.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11