La Liberté

Des astronautes chinois de retour sur Terre, "succès" de la mission

Les trois astronautes ont été remplacés la semaine dernière par une équipe plus jeune. © KEYSTONE/AP/Andy Wong
Les trois astronautes ont été remplacés la semaine dernière par une équipe plus jeune. © KEYSTONE/AP/Andy Wong


Publié le 31.10.2023


Trois astronautes chinois sont revenus sans encombre sur Terre jeudi, après cinq mois en orbite dans la station spatiale Tiangong, selon la télévision chinoise. Le média a qualifié la mission de "succès complet".

Jing Haipeng, Zhu Yangzhu et Gui Haichao ont atterri sur le site de Dongfeng en Chine à 08h11 (01h11 en Suisse), selon la chaîne CCTV. Les images de la télévision ont montré leur capsule se poser en parachute dans le désert de Gobi (nord-ouest), entourée d'un épais nuage de poussière orange.

"La surveillance médicale sur place et le personnel ont confirmé que les astronautes (...) sont en bonne santé", a indiqué CCTV. "La mission Shenzhou-16 a été un succès complet", a-t-elle ajouté. Les trois hommes avaient décollé vers l'espace fin mai et ont été en orbite pendant 154 jours, occupant principalement leur temps à des expérimentations scientifiques.

Ils ont aussi effectué une sortie dans l'espace de près de huit heures. Une nouvelle équipe, la plus jeune envoyée par la Chine jusqu'à présent, les a remplacés la semaine dernière, dans le cadre de la mission Shenzhou-17.

Projet sur la Lune

Avec une moyenne d'âge de 38 ans (contre 42 ans pour le précédent équipage), Tang Hongbo, Tang Shengjie et Jiang Xinlin effectueront des "tests de charge utile de science spatiale et d'application", selon l'Agence spatiale nationale. Ils réaliseront aussi des travaux de maintenance pour réparer les dégâts mineurs causés à la station par des débris spatiaux.

Le séjour des astronautes sur Tiangong doit durer six mois. Cette expérience est précieuse pour le géant asiatique, qui ambitionne d'envoyer un Chinois sur la Lune d'ici à 2030, grand objectif d'un programme spatial qui progresse avec régularité depuis plusieurs décennies.

Pékin investit depuis plusieurs décennies des milliards de francs dans son programme spatial conduit par l'armée, ce qui lui a permis de combler l'essentiel de son retard face aux Américains et aux Russes. La Chine a envoyé son premier astronaute dans l'espace en 2003, et sa station spatiale Tiangong est pleinement opérationnelle depuis fin 2022.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11