La Liberté

Femmes artistes du 16e au 18e siècle au Kunstmuseum de Bâle

Plus de 100 oeuvres d'artistes femmes des 16e, 17e et 18e siècles sont présentées au Kunstmuseum de Bâle dans le cadre de l'exposition "Femmes de génie. Les artistes et leur entourage". © Julian Salinas
Plus de 100 oeuvres d'artistes femmes des 16e, 17e et 18e siècles sont présentées au Kunstmuseum de Bâle dans le cadre de l'exposition "Femmes de génie. Les artistes et leur entourage". © Julian Salinas


Publié le 01.03.2024


Le Kunstmuseum de Bâle consacre une exposition à 19 femmes artistes des 16e, 17e et 18e siècles. Plus de 100 portraits, natures mortes, dessins et oeuvres graphiques sont exposés jusqu'au 30 juin.

Entre 1500 et 1800, il y avait en Europe bien plus de femmes peintres, instructrices, éditrices et graveuses qu'on ne l'imaginerait, même si ça allait à l'encontre du rôle de la femme dans la société, a indiqué vendredi le Kunstmuseum. Certaines d'entre elles ont rencontré un grand succès.

Les corporations et les académies ont longtemps refusé l'accès aux femmes. Les femmes artistes étaient très souvent issues de familles d'artistes ou elles étaient formées. D'autres ont vécu et travaillé dans l'ombre de leur famille, explique le Kunstmuseum.

Cinq salles

L'exposition "Femmes de génie. Les artistes et leur entourage" présente le parcours et des oeuvres de 19 artistes femmes et de leurs pères, frères et époux, tout en rappelant le contexte social de l'époque. Les oeuvres sont réparties dans cinq salles en fonction de leur origine géographique.

Une salle est ainsi consacrée aux peintres italiennes, notamment Sofonisba Anguissola (1532-1625), Marietta Robusti dite la Tintoretta (vers 1554-1614) et Elisabetta Sirani (1638-1665). La deuxième salle présente des natures mortes romanes et la troisième des peintres flamandes comme Catharina van Hemessen (1528-1565) qui a réalisé à 20 ans le premier autoportrait présentant une artiste au travail à son chevalet.

Natures mortes

La quatrième salle est consacrée aux natures mortes du nord de l'Europe avec des oeuvres de Rachel Ruysch (1664-1750) et Alida Withoos (1662-1730) notamment. La cinquième salle présente des oeuvres d'artistes allemandes comme Katharina Treu (1743-1811) et Dorothea Therbusch (1721-1782) et suisses comme Anna Waser (1678-1714), Anna Barbara Abesch (1706-1773) et Angelika Kauffmann (1741-1807).

L'exposition a été réalisée par le Kunstmuseum en coopération avec le Bucerius Kunst Forum de Hambourg. Elle rassemble des prêts d'oeuvres de collections publiques et privées, notamment la galerie des Offices à Florence, le Musée d'Histoire de l'art de Vienne, le Rijksmuseum d'Amsterdam ou encore les Musées d'Etat de Berlin.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11