La Liberté

Budget: le National réalloue des fonds pour soutenir les chercheurs

Les débats sur le budget 2023 sont prévus sur trois jours au Conseil national (archives). © KEYSTONE/ANTHONY ANEX
Les débats sur le budget 2023 sont prévus sur trois jours au Conseil national (archives). © KEYSTONE/ANTHONY ANEX
Mike Egger (UDC/SG), Sarah Wyss (PS/BS) et Lars Guggisberg (UDC/BE) se sont les trois exprimés au nom de leurs groupes parlementaires respectifs lors des débats sur le budget 2023. © KEYSTONE/ANTHONY ANEX
Mike Egger (UDC/SG), Sarah Wyss (PS/BS) et Lars Guggisberg (UDC/BE) se sont les trois exprimés au nom de leurs groupes parlementaires respectifs lors des débats sur le budget 2023. © KEYSTONE/ANTHONY ANEX
Le ministre des finances Ueli Maurer a défendu le budget 2023 mardi devant le Conseil national. © KEYSTONE/ANTHONY ANEX
Le ministre des finances Ueli Maurer a défendu le budget 2023 mardi devant le Conseil national. © KEYSTONE/ANTHONY ANEX
Le ministre des finances Ueli Maurer a défendu le budget 2023 mardi devant le Conseil national. © KEYSTONE/ANTHONY ANEX
Le ministre des finances Ueli Maurer a défendu le budget 2023 mardi devant le Conseil national. © KEYSTONE/ANTHONY ANEX


Publié le 29.11.2022
Partager cet article sur:


Les chercheurs suisses doivent être mieux soutenus. Le National a accepté mardi, par 139 voix contre 50, de réaffecter à Innosuisse 35 millions de francs prévus initialement pour le programme Horizon Europe.

La Chambre du peuple a aussi approuvé le transfert de 50 millions au Fonds national suisse de la recherche scientifique, par 123 voix contre 68.

Comme la Suisse est actuellement exclue du programme européen, les fonds prévus doivent pouvoir être tout de même utilisés, a déclaré Anna Giacometti (PLR/GR) pour la commission. Les relations entre la Suisse et l'UE sont tout sauf bonnes, et ceux qui en souffrent le plus, ce sont les chercheurs, a déploré Aline Trede (Vert-e-s/BE).

Les moyens déjà prévus répondent à une demande concrète, a opposé en vain le ministre des finances Ueli Maurer. L'UDC voulait elle réduire de 19 millions l'enveloppe pour les institutions d'encouragement de la recherche, sans succès.

Le National n'est cependant pas entré en matière pour accorder des fonds supplémentaires pour le programme Erasmus+. La formation de nos jeunes mérite certaines dépenses, a tenté d'argumenter Martina Munz (PS/SH).

Plus de moyens pour le sport

En revanche, le National a tacitement débloqué 360'000 francs de plus pour améliorer la situation éthique dans le sport. Ces fonds sont destinés au service de signalement créé en début d'année et qui fait "malheureusement" face à trois fois plus de signalements qu'estimé, a indiqué Mme Giacometti.

Les députés ont aussi tacitement décidé d'allouer 650'000 francs supplémentaires pour les championnats du monde de relais organisés en 2024 à Lausanne.

L'UDC a par ailleurs encore cherché à effectuer des coupes dans les domaines de la culture et de la famille, sans succès. Elle voulait réduire de 1,4 million la contribution à Pro Helvetia, et de 14,3 millions le montant pour l'accueil extra-familial pour enfants.

Pas plus pour l'aide humanitaire

Le budget 2023 présenté par le Conseil fédéral prévoyait 81,3 milliards de francs de recettes et 86,2 milliards de dépenses. Le déficit de financement se montait à quelque 4,8 milliards.

La Chambre du peuple a déjà refusé des augmentations de dépenses voulues par la gauche et le PVL pour l'aide humanitaire. Elle a aussi balayé des demandes de coupes venant de l'UDC dans le domaine de la migration.

Les débats se sont brièvement poursuivis sur les thèmes de l'environnement et de l'énergie. Ils reprendront mercredi matin.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11