La Liberté

A propos de Jean Tinguely

Publié le 09.06.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Entre une gare d’un côté, qui est un lieu de stress et, de l’autre, un lieu de repos et détente (les Grand-Places), le choix est évident: la fontaine de joie et d’harmonie a sa place dans la verdure (La Liberté du 1er juin).

L’œuvre majeure de l’artiste, Le Cyclop – qui est un autoportrait du grand maître avec son 3e œil puissant – se trouve cachée dans un bois à Milly-la-Forêt, à 55 km de Paris. Elle a été récemment inaugurée après réfection totale. Mesurant plus de 20 m de hauteur, elle cohabite avec un arbre en son centre que Jean Tinguely aimait particulièrement. Il le nourrissait au foie de veau. Le visage en miroir sans aucun angle droit de Niki de Saint Phalle est lumineux.

Une œuvre de Jean Tinguely se trouve aux Etats-Unis dans le mall d’un centre civique et commercial, mais elle s’appelle Chaos. La fontaine de Beaubourg de Niki et Jean se situe entre un haut lieu musical (l’Ircam), l’église Saint-Merry et le Centre Pompidou, à Paris. La fontaine de Bâle, elle, est placée proche de la Kunsthalle, du théâtre et d’une église. Les lieux sont donc adaptés à l’œuvre.

Le jour où Jean Tinguely sera connu pour ses valeurs spirituelles hors norme en plus de son génie créateur, le public trouvera la fontaine en hommage à Jo Siffert. On peut pour l’instant faire un marquage au sol depuis la gare.

Jean Marc Rey, Villars-sur-Glâne

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11