La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Ménages sous pression

La question du coût de la vie pourrait bien devenir le prochain sujet politique chaud. L’USS s’inquiète

La vice-présidente de l’Union syndicale suisse, Vania Alleva, le président, Pierre-Yves Maillard, et le premier secrétaire et économiste en chef, Daniel Lampart, étaient présents lors de la conférence de presse sur la baisse du pouvoir d’achat ce mercredi. © Keystone
La vice-présidente de l’Union syndicale suisse, Vania Alleva, le président, Pierre-Yves Maillard, et le premier secrétaire et économiste en chef, Daniel Lampart, étaient présents lors de la conférence de presse sur la baisse du pouvoir d’achat ce mercredi. © Keystone

Guillaume Chillier

Publié le 20.04.2022

Temps de lecture estimé : 9 minutes

Partager cet article sur:

Familles » Pour l’Union syndicale suisse (USS), le calcul est simple: si l’on additionne l’inflation «inédite» de plus de 2% attendue pour 2022 et l’augmentation prévue des primes-maladie, on tombe sur le chiffre de 3’000 francs. «C’est la hausse de charges annuelles pour une famille avec enfants», expose Pierre-Yves Maillard. C’en est trop pour le président de l’USS, qui a décidé ce mercredi, face à la presse, de tirer la sonnette d’alarme de manière préventive.

Habitué à parler salaire en automne, à l’heure des négociations, le socialiste veut cette fois-ci anticiper, car «il y a urgence». «La situation est suffisamment difficile pour intervenir assez tôt dans les débats tant avec les partenaires sociaux qu’au niveau politique.»

Il déco

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11