La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Banda Aceh et la machine à café

Banda Aceh, janvier 2005, terre d’une désolation sans nom après le passage du tsunami. © Keystone
Banda Aceh, janvier 2005, terre d’une désolation sans nom après le passage du tsunami. © Keystone

Michaël Perruchoud

Publié le 23.05.2022

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

Le mot de la fin

Membre du corps suisse d’aide humanitaire, Jean-Claude était envoyé sur le terrain à chaque catastrophe.

Spécialiste de l’électricité, il jouait des câbles et des groupes électrogènes, faisait renaître la lumière entre les ruines et les gravats. A côté de lui, quelques spécialistes de l’eau potable, des médecins, des infirmiers, arrivaient de Genève, de Zurich, pour parer au plus pressé aux côtés d’autres sauveteurs, porteurs d’autres bannières mais réunis dans la même urgence.

Jean-Claude a tiré de ses missions une sorte de détachement qui me choquait un peu, comme s’il en avait trop vu pour pleurer encore. Pire, Haïti, Banda Aceh, il contait l’innommable avec un léger sourire aux lèvres, un cynisme qui parfois me semblait contraire à sa mission.

Et pourtant, il repartirait, il l’annonçait sans ciller, il parlait du malheur comme on évoque une soirée entre amis.

Je lui ai avoué un jour que son humour tordu, ambigu, me dérangeait aux entournu

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté Article 7, il faut réussir ses vacances

    Le mot de la fin Nous ne sommes pas là pour rigoler, mais pour réussir. Il faut réussir ses examens, son entretien d’embauche, son permis de conduire, ses...
  • pictogramme abonné La Liberté Ronan Brusq, Fribourg

    Le lecteur en Liberté Spiritualité » Habité depuis toujours par le soupçon «d’un autre possible», Ronan, 59 ans, c’est le mélange d’une douce militance et...
  • pictogramme abonné La Liberté Damiano avait perdu toute envie

    Le mot de la fin Damiano se traînait dans les couloirs en cherchant à en faire le moins possible. A 16 h pile, il filait à la timbreuse, même que ça faisait...
  • pictogramme abonné La Liberté Ils font erreur, c’est eux «les gens»

    Le mot de la fin Il devait être aux alentours de 15 h lorsque nous sommes arrivés sur la plage, par un beau samedi de canicule qui, surprise, y avait réuni...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00