La Liberté

Mener les bateaux

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Bastian Marzoli s’est inspiré du Paysage au-dessus du lac de Genève peint par Ferdinand Hodler pour soumettre son idée à la Maison de l’architecture de Genève. © Bastian Marzoli/DR
Bastian Marzoli s’est inspiré du Paysage au-dessus du lac de Genève peint par Ferdinand Hodler pour soumettre son idée à la Maison de l’architecture de Genève. © Bastian Marzoli/DR
Partager cet article sur:
01.05.2021

Bastian Marzoli a imaginé une performance unique: faire s’aligner sur le lac Léman plus de 260 bateaux pour figurer la frontière franco-suisse

Aurélie Lebreau

Architecture » Il est parti d’une idée qu’il juge «plutôt naïve et enfantine». Bastian Marzoli, qui est en train d’achever ses études d’architecture à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), a pourtant enthousiasmé un jury de la Maison de l’architecture (MA) de Genève avec son projet baptisé Bref alignement. Coiffant au poteau plus de cent autres participants au concours d’art et d’architecture Frontières & eau qu’a organisé l’institution genevoise l’an passé «pour soutenir les créateurs en ces temps difficiles de pandémie», souligne Lionel Devaux, en charge de la communication de cette association dédiée à la culture du bâti. Demain donc, si les conditions météorologiques le permettent, plus de 260 embarcations provenant de tous les ports du lac s’installeront l’espace de quelques minutes sur les 59 kilomètres de frontière que compte le plan d’eau entre la Suisse et la France.

Cette performance inédite, tant artistique que philosophique, interroge la notion arbit

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00