La Liberté

La fraternité des garçons brisés

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le New-Yorkais Colson Whitehead s’inspire de faits réels glaçants révélés en 2014. Michael Lionstar
Le New-Yorkais Colson Whitehead s’inspire de faits réels glaçants révélés en 2014. Michael Lionstar
La fraternité des garçons brisés
La fraternité des garçons brisés
Partager cet article sur:
07.11.2020

Colson Whitehead L Dans Nickel Boys, le romancier américain évoque une cauchemardesque maison de correction dans la Floride raciste des années 1960. Magistral.

Il est l’un des rares écrivains à avoir remporté deux fois le Prix Pulitzer, pour Underground Railroad en 2017 et pour Nickel Boys cette année, deux romans impressionnants qui allient documentation historique et inventivité pour explorer les blessures vives de la violence raciale aux Etats-Unis.

Dans le premier, Colson Whitehead suivait l’évasion d’une jeune esclave qui empruntait l’«Underground Railroad», réseau informel de routes menant du Sud au Nord des Etats-Unis vers des terres de liberté. Dans le second, qui s’inspire également de faits réels, le romancier né en 1969 nous entraîne dans le quotidien cauchemardesque de la Nickel Academy, une maison de correc

Même sujet
Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00