La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Concert: C’est l’amour fou entre Mozart et l’OJF

Benjamin Engeli poursuit son intégrale des concertos pour piano de Mozart aux côtés de l’Orchestre des jeunes de Fribourg. Dimanche, place aux numéros 11 et 13.

Le pianiste suisse Benjamin Engeli lors d’un précédent concert de l’intégrale, à l’aula de l’Université de Fribourg. © Charly Rappo
Le pianiste suisse Benjamin Engeli lors d’un précédent concert de l’intégrale, à l’aula de l’Université de Fribourg. © Charly Rappo

EH

Publié le 22.05.2024

Temps de lecture estimé : moins d'1 minute

La générosité et la motivation qui émanent des concerts de l’Orchestre des jeunes de Fribourg déplacent des montagnes. Le pianiste Benjamin Engeli l’a senti aussi, lui qui est un soliste de longue date et qui a accepté de jouer l’intégrale des 21 concertos pour piano seul de Mozart. Pas tous à la fois bien sûr: le corpus a été réparti sur cinq saisons, à raison de deux rendez-vous par saison.

Ce dimanche à l’aula de l’université, cette aventure exceptionnelle pour des cordes encore en apprentissage, étoffées par des vents et des percussions, se poursuit avec les numéros d’opus 11 et 13. Mozart les a composés à son arrivée à Vienne, après sa «rupture» avec le prince-archevêque Colloredo de Salzbourg, avec l’ambition d’amadouer l’aristocratie viennoise avec sa musique. La baguette de Théophanis Kapsopoulos en révélera tout le brillant.

>Di 17 h FribourgAula de l’Université de Fribourg.

body.news.news-detail .content-main .encadre h2 { font-size: 1.6em; font-fam

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11