La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Critique Nuithonie: «Aria», le chant d’Icare

Le solo Aria a été créé par la chorégraphe Jasmine Morand avec et pour Fabio Bergamaschi. © Céline Michel
Le solo Aria a été créé par la chorégraphe Jasmine Morand avec et pour Fabio Bergamaschi. © Céline Michel

Elisabeth Haas

Publié le 13.05.2022

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Critique Nuithonie » Les bras sont tendus, les épaules musculeuses, les mains parfaitement alignées au sol sur une ligne imaginaire, comme si l’homme en maillot athlétique était dans les starting-blocks d’un cent mètres.

Il est en attente du départ, mais on ne peut pas dire qu’il est gonflé à bloc, et la course ne commence pas. Il déplie et replie son corps lentement, dans des mouvements d’étirement et de recroquevillement qui partent des mains s’ajustant sur la ligne de départ. On dirait un éternel recommencement. Est-ce seulement possible pour lui de décoller? Ou de démarrer?

© Céline Michel

Le solo Aria se jouait mercredi soir (ainsi que jeudi) à Nuithonie, en ouverture de la Fête de la danse à Fribourg. Fabio Bergamaschi donne à cette entrée tout en lenteur une densit&ea

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00