La Liberté

Il faut protéger les lanceurs d’alerte dans notre pays

Leonardo Gomez Mariaca, candidat PVL au Conseil des Etats, Olivier Bovet, membre des Vert'libéraux

Publié le 09.10.2023

Temps de lecture estimé : 1 minute

A la suite de l’étude de l’Université de Zurich qui signale qu’au moins un millier de personnes ont été abusées sexuellement au sein de l’Eglise catholique suisse depuis les années 1950, de nombreuses questions restent en suspens. L’une d’entre elles peut se résumer ainsi: «Pourquoi de tels actes ont-ils mis si longtemps à émerger?» Si la réponse à cette question est multiple, une partie de la réponse se situe dans les difficultés à dénoncer aux autorités des actes illégaux par manque de protection légale unifiée pour les whistleblowers.

En Suisse en effet, les lanceurs et les lanceuses d’alerte ne sont pas protégés par la loi au niveau fédéral, après deux rejets par les Chambres fédérales de propositions en ce sens du Conseil fédéral, le dernier en 2020. La Suisse se retrouve ainsi isolée, après l’adoption par ses voisins d’une directive de l’UE en ce sens (2019/1937).

Elle fait aussi l’objet de critiques récurrentes de l’OCDE en dépit de ses bons résultats généraux dans la lutte contre la corruption, bien qu’une stagnation en la matière doive être soulignée. Il est urgent d’agir, et si nos élus et élues fédéraux refusent de légiférer, il faut alors que les cantons donnent le ton. On peut citer le canton de Genève, qui s’est doté d’une loi en la matière, en vigueur depuis le 26 mars 2022.

Du côté du canton de Fribourg, les Jeunes vert’libéraux ont pris le taureau par les cornes en déposant en 2022 une motion populaire demandant l’adoption dans notre Constitution fribourgeoise d’une véritable protection légale.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • L’abandon du carnet du lait

    Mme Viola Amherd, porte-parole de M. Süssli, chef de l’état-major de notre armée, nous informe que ce dernier a des doutes sur son potentiel défensif (La...
  • Le libre marché impose les prix et nuit à l’agriculture

    Pour que les paysans redeviennent les acteurs de la politique agricole, comme le demande l’anthropologue Jérémie Forney (LL du 1.2), il faudrait qu’ils aient...
  • Un bel exemple d’aberration

    Merci aux députés fribourgeois Charly Cotting et Pierre-André Grandgirard pour leur question au Gouvernement fribourgeois au sujet des pistes cyclables et leur...
  • Prix et marges à rééquilibrer

    Le monde agricole de France et d’Allemagne a réagi aux exigences excessives de l’administration. Les paysans suisses ont suivi ce mouvement par l’action de...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11