La Liberté

Des «banquiers à vélo»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Patrick Odier, associé senior de la banque privée Lombard Odier à Genève, affirme que les institutions financières apprennent à intégrer les risques climatiques et sociaux dans leurs calculs de risques © Keystone
Patrick Odier, associé senior de la banque privée Lombard Odier à Genève, affirme que les institutions financières apprennent à intégrer les risques climatiques et sociaux dans leurs calculs de risques © Keystone
Partager cet article sur:
10.06.2021

Par conviction et sous pression, la finance intègre les enjeux climatiques. Explications du patron

Yves Genier

Finance «verte» » La finance durable, qui se focalise sur les caractéristiques environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) des entreprises dans lesquelles on investit, s’est placée au centre de l’attention des banquiers: représentant plus de 20% de l’ensemble de l’épargne gérée en Suisse et en croissance de 30% par an, elle est devenue si incontournable que les banquiers veulent devenir le centre mondial de cette activité. Même Guy Parmelin, président de la Confédération, l’a rappelé ce jeudi lors du Private Banking Day qui s’est tenu à Genève.

«Elle peut y arriver si elle le veut vraiment. Mais elle doit faire vite car le monde bouge et d’autres pays visent le même but», a même enchéri Thomas Vellacott, directeur général du WWF Suisse, lors de la même manifes

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00