La Liberté

Sulzer sanctionné en Pologne

Publié le 17.05.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Industrie » En raison de leur actionnaire principal commun, l’oligarque Viktor Vekselberg, Sulzer et Medmix sont touchés en Pologne.

Sulzer et Medmix doivent suspendre leurs activités en Pologne en raison de leur actionnaire principal commun, Viktor Vekselberg. L’oligarque russe est dans le collimateur des autorités polonaises à cause de la guerre en Ukraine et Varsovie a décidé d’aller plus loin dans les représailles.

Les activités polonaises du conglomérat industriel Sulzer sont entravées par des sanctions prises par le gouvernement local contre ses deux filiales, a indique hier la société winterthouroise. Sulzer Pumps Wastewater Poland et Sulzer Turbo Services Poland ne sont plus autorisées à poursuivre leurs affaires dans le pays.

Si la suspension des activités se poursuit, cela pourrait peser à hauteur de 21 millions de francs sur les ventes, ce qui représente environ 0,6% des recettes totales de Sulzer en 2021. La firme emploie 192 collaborateurs en Pologne sur 13 800 au total.

Les sanctions polonaises s’appliquent à Viktor Vekselberg, qui détient 49% des parts de Sulzer via Tiwel Holding. Ces sanctions sont désormais étendues aux deux filiales polonaises du groupe, «bien que M. Vekselberg n’ait aucun contrôle ou propriété sur toute filiale de Sulzer et se trouve privé de ses droits économiques chez Sulzer», écrit l’entreprise dans un communiqué. L’entreprise considère ainsi que ces sanctions sont «erronées» et continue de plaider pour leur retrait.

Le spécialiste des solutions d’application Medmix a également annoncé la mise à l’arrêt de son site de production de Wroclaw en raison des mêmes sanctions polonaises. Viktor Vekselberg dispose de 40% des parts de Medmix, via Tiwel Holding. Medmix Poland n’est ainsi plus autorisé à poursuivre ses affaires.

La direction s’évertue à supprimer l’entreprise de la liste des sociétés sanctionnées, mais en l’absence de réponse du gouvernement polonais, se voit dans l’obligation de stopper sa production dans l’usine, qui génère des ventes hebdomadaires de 1,6 million de francs, précise le communiqué. Medmix compte 283 employés en Pologne. ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté Le financement des start-up fond

    La fin de l’argent gratuit réduit l’envie des investisseurs de prendre des risques dans l’innovation
  • La Suisse, planche à billets

    Monde » 90% des billets de banque mondiaux sont «suisses».C’est depuis la Suisse que la majorité des billets de banque du monde entier sont imprimés. Leur...
  • Banquier suisse condamné

    Petrobras » Le Ministère public de la Confédération (MPC) a sanctionné un ancien cadre de la banque tessinoise PKB Privatbank pour blanchiment d’argent. Il...
  • Le Toblerone produit en Slovaquie

    Chocolat » La célèbre marque ne sera plus produite exclusivement en Suisse.A partir de la fin 2023, les petits triangles en forme de Cervin sortiront aussi...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00