La Liberté

La santé fragile de l’Inde

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Un patient respire à l’aide d’oxygène fourni par un Gurdwara, lieu de culte sikh, à l’intérieur d’une voiture à New Delhi. L’Inde se retrouve en grave pénurie d’oxygène médical. © Keystone
Un patient respire à l’aide d’oxygène fourni par un Gurdwara, lieu de culte sikh, à l’intérieur d’une voiture à New Delhi. L’Inde se retrouve en grave pénurie d’oxygène médical. © Keystone
Partager cet article sur:
07.05.2021

Le pays de 1,3 milliard d’habitants n’alloue que 1,5% de son PIB à la santé. La libéralisation du secteur dans les années 1990 a des conséquences désastreuses

Daniel Eskenazi, Mumbai

Inde » Plus de 414’000 nouveaux cas de Covid-19, soit un record, et près de 4000 morts jeudi. Depuis dix jours, la barre des 3000 décès par jour est franchie en Inde. Chaque heure, 150 personnes meurent. L’Inde ne parvient pas à se redresser malgré l’arrivée de l’aide internationale. Les chiffres officiels sont même bien en deçà de la réalité, selon Saleema Razvi, spécialiste en santé publique au sein du think tank Copenhagen Consensus Center à Hyderabad. «Il y a une différence énorme entre le nombre de décès dus au Covid-19 publié par les autorités et ce que l’on observe dans les crématoriums. On peut multiplier les données officielles par cinq à dix pour avoir une idée de la réalité.»

Quoi qu’il en soit, le flou qui entoure les statistique

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00