La Liberté

Les pilules abortives, prochaine bataille

Publié le 27.06.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Etats-Unis » La lutte autour de l’IVG se déplace déjà sur le terrain des pilules abortives.

Alors que les Etats conservateurs américains se précipitent pour interdire l’avortement après l’arrêt de la Cour suprême qui a annulé ce droit au niveau fédéral, la lutte autour de l’IVG se déplace déjà sur un autre terrain: celui des pilules abortives.

Limitée dans ce qu’elle peut faire, l’administration Biden va se concentrer sur l’élargissement de l’accès à ces pilules aux femmes vivant dans des Etats où l’avortement est interdit ou très restreint. Mais il est plus que probable que certains de ces Etats ainsi que de puissants groupes conservateurs aillent en justice pour tenter de bannir leur utilisation.

Juste après l’annonce de la Haute Cour, le président démocrate a demandé aux responsables sanitaires de s’assurer que les pilules abortives soient disponibles pour les Américaines, en affirmant qu’il ferait «tout ce qui est en son pouvoir» pour protéger les droits des femmes dans les Etats où ceux-ci seraient affectés par la décision.

Les pilules, qui peuvent être utilisées jusqu’à 10 semaines de grossesse aux Etats-Unis, représentent la moitié des avortements dans le pays. La demande devrait encore augmenter après qu’une dizaine d’Etats ont interdit ou imposé des restrictions draconiennes à l’avortement, et d’autres devraient suivre.

L’Agence américaine des médicaments, la FDA, a approuvé l’utilisation de ces pilules il y a une vingtaine d’années. L’an dernier, elle a autorisé leur envoi par courrier. Mais selon l’institut Guttmacher, un centre de recherche qui milite pour l’accès à la contraception et à l’avortement dans le monde, 19 Etats américains exigent que les pilules abortives soient administrées par un membre du personnel de santé, interdisant donc leur livraison par la poste. ATS

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Guterres et Erdogan à Lviv

    Guerre en Ukraine » Les dirigeants ont rencontré hier Zelensky et dit leurs inquiétudes pour la centrale nucléaire de Zaporijjia.Le secrétaire général de...
  • «Pas assez mature pour avorter»

    Floride » Des élues américaines ont fustigé mercredi une «guerre faite aux femmes» après qu’une Cour d’appel de Floride a maintenu une décision statuant...
  • Les orages ont fait 12 morts

    Corse-Autriche-Toscane » Les violents orages qui frappent la Méditerranée française depuis mardi ont fait cinq morts et plusieurs blessés hier en Corse.Le...
  • pictogramme abonné La Liberté Le Sri Lanka piégé par sa dette chinoise

    Grâce au financement par des prêts opaques, Pékin accapare des ressources d’Etats et étend son influence
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11