La Liberté

Quarantaine forcée à Pékin

Publié le 23.05.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Covid-19 » Des milliers d’habitants de Pékin ont été envoyés de force en quarantaine en pleine nuit de vendredi à samedi, après la découverte de 26 cas de Covid-19 dans leur résidence, selon des images et un avis officiel largement partagés sur les réseaux sociaux. Plus de 13 000 habitants du complexe résidentiel Nanxinyuan, dans le sud-est de la capitale, bien que testés négatifs au virus, ont été transportés dans la nuit vers des hôtels d’isolement et menacés de représailles s’ils résistaient.

«Certains d’entre nous ont été enfermés pendant 28 jours depuis le 23 avril, et nous avons tous été testés négatifs depuis», s’est plaint un résident sur le réseau social Weibo. Selon une annonce des autorités sanitaires du district de Chaoyang, tous les résidents de Nanxinyuan sont soumis à une quarantaine pour sept jours.

Pékin est confronté à sa plus forte flambée de contamination. Le variant omicron a infecté plus de 1300 personnes depuis fin avril, entraînant la fermeture indéfinie des restaurants, des écoles et des sites touristiques. Sur Weibo, des internautes exprimaient samedi leur inquiétude de voir Pékin adopter une approche similaire à celle de Shanghai, où les habitants subissent depuis des semaines un confinement qui a privé de nombreuses personnes d’un accès adéquat à la nourriture et aux soins. ATS/BLG/AFP

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00