La Liberté

Trump recule et Biden recrute

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Joe Biden a battu le rappel des cadres de l’administration Obama, avec notamment l’ancien secrétaire d’Etat John Kerry (2013-2017). © Keystone
Joe Biden a battu le rappel des cadres de l’administration Obama, avec notamment l’ancien secrétaire d’Etat John Kerry (2013-2017). © Keystone
Partager cet article sur:
25.11.2020

Le chef de l’Etat sortant a accepté de démarrer la transition avec le président élu, qui était déjà prêt

Frédéric Autran

Etats-Unis » Il a beau la tordre, la déformer, voire la fuir depuis des années, la réalité, cette fois, a rattrapé Donald Trump. Après seize jours de déni destructeur, d’accusations infondées de fraudes massives et de recours en justice aussi absurdes que prestement rejetés, son administration a fini lundi par reconnaître la victoire de Joe Biden, et par enclencher officiellement le processus de transition. Les derniers doutes, infimes, qui subsistaient, se sont donc envolés: le 20 janvier à midi, le tempétueux milliardaire cessera donc bien d’être président, et l’ancien bras droit de Barack Obama lui succédera dans ce bureau ovale qu’il connaît si bien.

S’il a consenti, «dans l’intérêt supérieur de notre pays», que l’agence fédérale chargée du transfert du p

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00