La Liberté

Un ministre accusé de viol

Publié le 23.05.2022

Temps de lecture estimé : moins d'1 minute

Partager cet article sur:

France » Le ministre français des Solidarités Damien Abad, a contesté hier des accusations de violences sexuelles à son encontre. Deux jours après sa nomination dans le nouveau gouvernement, il est accusé par deux femmes de viols en 2010 et 2011, selon le média en ligne Mediapart qui a recueilli leurs témoignages.

Celui qui a quitté le parti d’opposition Les Républicains pour rejoindre le camp d’Emmanuel Macron a fait l’objet d’un signalement pour des faits présumés de viols adressé, avant sa nomination, par l’Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique. «Je conteste avec la plus grande force ces accusations de violences sexuelles. Je conteste avoir exercé quelque forme de contrainte que ce soit sur aucune femme. Je conteste enfin tout abus de pouvoir lié aux fonctions que j’ai occupées», a affirmé Damien Abad dans un communiqué. ATS/AFP

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11