La Liberté

Le complotisme comme nouvelle religion

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Pour Pascal Wagner-Egger, «les QAnon utilisent un vocabulaire messianique. L’attente d’un monde meilleur, les péchés pardonnés grâce à Q et Trump.» © Keystone
Pour Pascal Wagner-Egger, «les QAnon utilisent un vocabulaire messianique. L’attente d’un monde meilleur, les péchés pardonnés grâce à Q et Trump.» © Keystone
Partager cet article sur:
01.05.2021

Lucas Vuilleumier, Protestinfo

Publication » Le besoin de spiritualité, attisé par la crise sanitaire actuelle, serait-il une des causes du conspirationnisme? Dans son dernier essai*, l’enseignant et chercheur en psychologie sociale à l’Université de Fribourg Pascal Wagner-Egger analyse comment les complotistes se placeraient dans un genre de «quête spirituelle».

Pascal Wagner-Egger publie l’essai «Psychologie des croyances aux théories du complot». © Alain Wicht

 

 

Pascal Wagner-Egger: Il y a, dans un certain conspirationnisme, un espoir de type religieux. Les QAnon, par exemple, utilisent un vocabulaire messianique. L’attente d’un monde meilleur, les péchés pardonnés grâce à Q et Trump… Il faut dire que la science nous donne des moyens de lutter mais pas d’espoir que le monde se débarrassera, d’un co

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00