La Liberté

Tschugger, comme Starsky et Hutch au Simplon

L'article en ligne – Série » Tschugger, nouvelle production suisse, nous offre un hommage cocasse aux séries policières des années 1970, dans un ancrage bien régional.

Bax veut faire régner la loi sur le Haut-Valais. © SRG SSR
Bax veut faire régner la loi sur le Haut-Valais. © SRG SSR

Amédée Hirt

Publié le 16.01.2022

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Si je vous propose de regarder une série policière en dialecte haut-valaisan et se déroulant dans le Haut-Valais, il y a de fortes chances pour que vous passiez votre chemin. Pourtant Tschugger a beaucoup à offrir. Produite par la SRF et Shining Film AG, en collaboration avec Sky Suisse, cette nouvelle série AOP nous emmène suivre les activités d’un poste de police cantonale valaisanne dans le Haut-Valais. Le co-réalisateur et co-scénariste David Constantin y incarne Bax, un Tschugger (flic en dialecte) qui se voit déjà policier d’élite. À la recherche d’un gros coup de filet, il soupçonne Juni, grutier sur un chantier, et sa copine Valmira, autoproclamée star du rap, d’être des trafiquants de drogues. Les méthodes de Bax laissent son patron et ses collègues dubitatifs, ainsi que son ex-copine Gerda et son binôme Pirmin. Le quotidien peu animé de cette équipe de policiers tranquilles change quand Bax utilise le jeune stagiaire zurichois pour faire avancer son enquête. Le poste de police doit également faire face à une enquêtrice de FedPol, intriguée par des pratiques étonnantes en matière de team building au Bois de Finges. Ajoutez à cela des mafieux italiens et le magnat de l’immobilier Fricker, également patron de Juni, et vous obtenez une histoire déjantée et rafraîchissante qui perturbe la quiétude d’Outre-Raspille.

 

 

Une esthétique assumée

Au-delà de son histoire, la série offre une esthétique de grande qualité. Utilisant intelligemment les paysages magnifiques qu’offre le Valais, notamment au Col du Simplon, Tschugger nous emmène également dans des décors fleurant bon la nostalgie du siècle passé. À l’instar de cette pizzeria à l’esthétique vintage, un peu ringarde, l’équipe de production a déniché des lieux réels qui n’ont pas changé depuis quelques dizaines d’années, comme on en trouve encore dans la vallée du Rhône.

La série est un hommage assumé aux séries policières des années 1970, la moustache et la veste en jeans de Bax pour preuve. Le générique est un clin d’œil au cultissime feuilleton Starsky & Hutch. Pourtant, le cadre temporel est clairement le nôtre. L’utilisation de drones et les références culturelles nous ancrent pleinement dans les années 2020.

Des clichés à la pelle

Entre l’image d’un Haut-Valais hors du temps, des policiers valaisans friands d’excès de vitesse, et un riche entrepreneur immobilier valaisan, Tschugger aime jouer des clichés mais toujours de manière bienveillante. Cela fonctionne bien pour le spectateur qui est happé dans cet univers très local, servi en références stéréotypées. Les hommages au chanvrier Bernard Rappaz, à Fribourg-Gottéron, à Zurich et aux Zurichois, auront de quoi faire sourire tout le monde, y compris le public romand. Même si Tschugger n’est disponible qu’en haut-valaisan (avec des sous-titres en français), l’utilisation de ce dialecte apporte un certain charme et dépaysement. C’est aussi un bon moyen d’améliorer (un peu) son suisse-allemand. La série est accessible depuis le 28 novembre 2021 sur la plateforme de streaming gratuite de la SSR Play Suisse.

Une saison 2 à venir

Cette première saison se regarde très rapidement. Découpée en cinq épisodes d’une trentaine de minutes, elle dure environ 2h30, soit l’équivalent d’un long film. Arrivés au bout, on reste cependant un peu sur notre faim. Le scénario pêche un peu à la finition et nous laisse avec un goût d’inachevé. Heureusement, cela ne doit pas vous décourager de vous lancer dans Tschugger. Le tournage d’une deuxième saison a d’ores et déjà démarré. En attendant de retrouver Bax & cie sur nos écrans, on peut toujours suivre les aventures musicales de Valmira sur YouTube.

 

 

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00