La Liberté

Face au «marché de la peur»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La peur, un «hameçon émotionnel» qui enflamme les réseaux sociaux… mais nous empêche de penser correctement, mène à de nombreuses dérives et à de nouvelles pathologies. © Thayran Melo/Unsplash
La peur, un «hameçon émotionnel» qui enflamme les réseaux sociaux… mais nous empêche de penser correctement, mène à de nombreuses dérives et à de nouvelles pathologies. © Thayran Melo/Unsplash
Partager cet article sur:
11.05.2021

La surabondance de contenus anxiogènes sur les réseaux sociaux dérégule le monde de l’information

Gilles Labarthe

Perspectives » Nous sommes à un tournant majeur de l’histoire de l’humanité. Entre autres, dans notre capacité aujourd’hui à s’y retrouver – ou pas – dans la surproduction massive de messages infondés et autres «hameçons émotionnels» diffusés sur internet afin de capter nos attentions. La peur y occupe une place dominante, aux côtés de discours de haine et d’indignation, analyse le sociologue et professeur à l’Université de Paris Gérald Bronner dans son dernier livre au titre alarmiste – Apocalypse cognitive. Au risque de développer de nouvelles pathologies, et au détriment d’informations factuelles, hiérarchisées, structurées et argumentées, qui nous permettraient de penser correctement. Interview.

Votre ouvrage rappelle qu’avec le développement des sc

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00