La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Ils veulent inscrire la protection du lac de la Gruyère dans la Constitution

Des anti-Goya Onda se réunissent au sein d’un comité d’initiative décidé à inscrire la protection du lac de la Gruyère dans la Constitution fribourgeoise

L’employé communal de Morlon Jean-Pierre Macherel, connu loin à la ronde sous son identité de Bob Morlon, est la figure de proue du comité d’initiative souhaitant sauvegarder les rives du lac de la Gruyère. © Alain Wicht
L’employé communal de Morlon Jean-Pierre Macherel, connu loin à la ronde sous son identité de Bob Morlon, est la figure de proue du comité d’initiative souhaitant sauvegarder les rives du lac de la Gruyère. © Alain Wicht

Marc-Roland Zoellig

Publié le 21.06.2022

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Morlon » «Le lac de la Gruyère, ses abords et l’ensemble de ses rives, est un patrimoine naturel cantonal à préserver et à protéger.» Voilà le texte que le comité d’initiative «Sauvez les Laviaux» souhaiterait faire figurer dans la Constitution fribourgeoise. Derrière cette formulation générale, c’est clairement le projet Goya Onda qui est visé. Cette vague artificielle pour surfeurs planifiée au large de Morlon serait symptomatique, selon les initiants, d’une volonté d’«urbanisation des rives au profit de quelques-uns, au détriment de tous les autres».

Le comité d’initiative, qui tenait conférence de presse hier à Bulle, est emmené par Jean-Pierre Macherel, connu loin à la ronde sous les traits de Bob Morlon, infatigable défenseur de la propreté des

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11