La Liberté

Le Covid limite la mobilité estudiantine

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Des étudiants ont été forcés de reporter leur projet d’échange, de se rabattre sur un autre pays d’accueil ou d’oublier définitivement leur envie de séjour à l’étranger. © Keystone
Des étudiants ont été forcés de reporter leur projet d’échange, de se rabattre sur un autre pays d’accueil ou d’oublier définitivement leur envie de séjour à l’étranger. © Keystone
Partager cet article sur:
17.08.2020

En raison de la crise sanitaire, plusieurs étudiants en échange doivent revoir leurs plans pour la rentrée

Sophie Gremaud

Etudes » «J’y ai cru jusqu’au bout, mais c’est seulement à la fin mai que j’ai reçu la décision finale de la part de Sydney, qui annulait mon échange», lâche Tania Siegenthaler. Etudiante en master d’anglais et d’histoire de l’art, l’habitante de Neyruz projetait de partir début juillet pour un semestre en Australie.

Comme la Sarinoise, de nombreux étudiants devraient être en train de boucler leur valise pour quitter les bancs des écoles fribourgeoises en vue d’un séjour linguistique ou académique à l’étranger. Mais dans ce domaine aussi, le coronavirus sème la pagaille. Si Tania Siegenthaler parie sur la rentrée prochaine et espère se retrouver sur les plages australiennes au printemps 2021, d’autres ont été forcés de se rabattre sur un autre pays d’accu

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00