La Liberté

Les étudiants, des locataires volatils

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Cet automne, la fondation Apartis mettra sur le marché 143 logements supplémentaires flambant neufs à la route de la Fonderie, à Fribourg. © Alain Wicht
Cet automne, la fondation Apartis mettra sur le marché 143 logements supplémentaires flambant neufs à la route de la Fonderie, à Fribourg. © Alain Wicht
Partager cet article sur:
21.07.2020

Des régies estudiantines craignent de ne pas pouvoir louer leurs appartements à cause du Covid-19

François Mauron

Immobilier » Si le soleil ne revenait pas: telle est la hantise des habitants d’un petit village perdu aux confins d’une vallée alpine, protagonistes d’un roman de Charles-Ferdinand Ramuz publié en 1937. A Fribourg, en ce moment, Jean-Pierre Gauch est taraudé par un cauchemar du même acabit: et si les étudiants ne revenaient pas?

Pour le directeur de la fondation Apartis, cette hypothèse n’a rien d’une vue de l’esprit. «Comment vont se dérouler les cours de l’université à la rentrée de septembre? Quel est le scénario si la pandémie de Covid-19 persiste? Que va-t-il se passer à l’avenir? Les étudiants vont-ils venir à Fribourg, puis repartir après trois mois? Quelle est la stratégie de l’alma mater? J’ai l’impression que personne n’a de réponses à ces questions&

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00