La Liberté

«Nous devons revaloriser ce métier»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Raphaëlle Giossi (à gauche) et Claire Spring sont les nouvelles coprésidentes de la Société pédagogique fribourgeoise francophone. Alain Wicht © La Liberté
Raphaëlle Giossi (à gauche) et Claire Spring sont les nouvelles coprésidentes de la Société pédagogique fribourgeoise francophone. Alain Wicht © La Liberté
Partager cet article sur:
21.09.2021

Raphaëlle Giossi et Claire Spring sont les nouvelles présidentes de la société pédagogique cantonale

Nicolas Maradan

Enseignement » Changement à la tête de la Société pédagogique fribourgeoise francophone (SPFF). Après douze ans en poste, Gaétan Emonet passe le relais à Raphaëlle Giossi, enseignante à Fribourg, et Claire Spring, enseignante à Corserey. Interview des nouvelles coprésidentes.

Comment se passe cette rentrée scolaire placée sous le signe du Covid-19?

Claire Spring: Nous avions deux sentiments. Tout d’abord, nous étions contentes de pouvoir à nouveau enseigner sans masque. Mais nous redoutions une explosion du nombre de cas dans les écoles. Aujourd’hui, nous voyons que les choses se passent plutôt bien.

Raphaëlle Giossi: Ce que nous voulons éviter, ce sont les fermetures de classes, car c’est une décision lourde de conséquences, autant pour les él&egrav

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00