La Liberté

Le FC Barcelone se renfloue

Publié le 13.08.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Football » Après la vente de 24,5% des parts de Barça Studios à la plateforme Socios.com pour 100 millions d’euros, Barcelone a cédé 24,5% supplémentaires de sa filiale à la société Orpheus Media pour cent autres millions.

Après la vente de 10%, puis de 15% des revenus issus des droits TV de la Liga au fonds d’investissement américain Sixth Street cet été pour 400 millions d’euros au total, et la vente de 24,5% des parts de Barça Studios à la plateforme Socios.com début août, le FC Barcelone continue ses manœuvres pour obtenir des liquidités rapidement afin de pouvoir inscrire toutes ses recrues (Raphinha, Kessié, Christensen, Koundé, Lewandowski…) dans le respect du plafond salarial avant le début du championnat.

Connue en Espagne comme le «quatrième levier», cette vente de Barça Studios (filiale chargée de gérer les réalisations audiovisuelles et les négoces numériques du club) va offrir de nouvelles liquidités au Barça, ce qui devrait augmenter son plafond salarial et l’aider à inscrire ses nouveaux joueurs auprès de LaLiga. Pour rappel, les dirigeants du FC Barcelone avaient obtenu l’aval des socios (supporters-actionnaires) pour vendre 49,9% des parts de Barça Studios.

A l’inverse des précédentes transactions avec Sixth Street, ces ventes de parts de Barça Studios ne s’étendent pas sur une durée de 25 ans, mais sont bien définitives. Orpheus Media est une société dirigée par Jaume Roures, fondateur de Mediapro, ancien diffuseur de la Ligue 1 dont la défaillance en 2020 a plongé le football français dans une crise financière sans précédent.

En plus de la vente d’une partie de ses droits TV, le Barça a récemment joué sur plusieurs fronts pour obtenir rapidement des liquidités et ainsi être actif sur le marché avec un emprunt de 595 millions d’euros à Goldman Sachs et un accord de sponsoring avec Spotify pour environ 435 millions d’euros.

En août 2021, Laporta avait annoncé après un audit des finances du club que le Barça devait faire face à une dette totale estimée à 1,35 milliard d’euros, et le club s’était résolu à laisser partir Lionel Messi au PSG en expliquant qu’il ne pouvait se permettre de garder la star argentine, même avec un salaire réduit. ATS/AFP

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté Un Tavel-Fribourg corvéable à souhait

    Badminton » Les Fribourgeois ont obtenu une victoire et un nul ce week-endDeux matches, cinq points: Tavel-Fribourg est «assez content» de la première double...
  • pictogramme abonné La Liberté Le titre fribourgeois pour Faye Schoch

    Hippisme » Après avoir disputé l’essentiel de ses concours de la saison à l’étranger, Faye Schoch a retrouver les terrains de la région. La cavalière de...
  • pictogramme abonné La Liberté Championne de Suisse «sans pression»

    Les lauriers du week-end Powerlifting » «Je savais que j’avais des chances, mais pas au point de terminer première.» Morgane Charrière est devenue dimanche...
  • pictogramme abonné La Liberté Deux victoires pour Floorball Fribourg

    Unihockey » Fribourg a lancé sa saison. Après deux désillusions lors des deux premières journées de ligue B, les protégés de Stefan Hayoz ont équilibré leur...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11