La Liberté

Ce p’tit vélo dans la tête

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Raymond Poulidor, dit «Poupou», héros d’un temps révolu que les moins jeunes n’ont pas oublié. © Keystone-archives
Raymond Poulidor, dit «Poupou», héros d’un temps révolu que les moins jeunes n’ont pas oublié. © Keystone-archives
Partager cet article sur:
01.05.2021

Pascal Dupasquier

Chronique

Pensées cycliques. «Toi, tu as un petit vélo dans la tête!» C’est par cette expression que le maître d’école s’était adressé à cet élève un peu lunaire, pour ne pas dire interstellaire, après lui avoir rendu sa rédaction dont le thème était, je m’en souviens comme si c’était hier: «A quoi ressemblera le monde quand vous aurez cinquante ans?»

Cinquante ans, le mitan de la vie, celui que notre volée de la classe III/IV a aujourd’hui atteint. Avec sagesse pas forcément, allègrement certainement, du même entrain insouciant avec lequel nous avions ri à ce «toi, tu as un petit vélo dans la tête!» jailli de la bouche du régent.

Que l’on ne s’y méprenne pas. Derrière ce «toi, tu as un petit vélo dans la tête», n’y voyez aucune connotation négative. N’y voyez aucun sarcasme, aucune raillerie, aucune méchanceté… Voyez-y de la tendresse, celle d’un enseignant de la vieille école, avec blouse bleue de circonstance, petit bouc à la Topaze, modèle pagnolesque au sens de l’hu

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00