La Liberté

Camille Balanche en or

Camille Balanche: «Je suis sans voix et je n’arrive pas à me rendre compte.» © Charly Rappo-archives
Camille Balanche: «Je suis sans voix et je n’arrive pas à me rendre compte.» © Charly Rappo-archives
Partager cet article sur:
12.10.2020

La Neuchâteloise a remporté le titre mondial de descente hier à Leogang en Autriche

VTT » La Neuchâteloise Camille Balanche est devenue championne du monde de descente à Leogang, en Autriche. Dans des conditions difficiles, la fille de l’ancien sauteur à skis Gérard Balanche a devancé de peu la tenante du titre, la Française Myriam Nicole. Déjà championne d’Europe en 2019, Camille Balanche est la première Suissesse à être championne du monde de descente, une discipline non olympique.

La recette du succès en Autriche était finalement assez simple, il ne fallait pas faire d’erreurs. «J’ai voulu suivre une ligne propre et ne pas chuter», a-t-elle commenté. C’était la bonne tactique, car plusieurs favorites ont été piégées par une piste très glissante. Forte de son numéro de dossard élevé, Camille Balanche a pu voir ses adversaires se battre avec la pente. «Il fallait juste garder le rythme, ne pas vouloir aller plus vite que la musique et surtout ne pas s’énerver», s’était-elle dit avant la course. Cela s’est révélé être la bonne stratégie.

Sportive polyvalente

«Je suis sans voix et je n’arrive pas à me rendre compte», a déclaré l’ancienne étudiante de l’Université de Montréal, totalement abasourdie. Avant ce titre, la Suisse n’avait remporté que deux médailles aux championnats du monde de descente féminine (l’argent en 1997 pour Marielle Saner et le bronze en 1999 par Sari Jörgensen). La Locloise de 30 ans est une sportive polyvalente qui a été championne de Suisse juniors en escrime et qui a participé aux JO ainsi qu’au championnat du monde avec la Suisse en hockey sur glace.

Le plus fou, c’est qu’elle n’était même pas le meilleur atout suisse à Leogang. Mais Emilie Siegenthaler s’est blessée lors d’un entraînement peu avant la course et n’a donc pas pu prendre le départ. Le Britannique Reece Wilson s’est imposé chez les messieurs où les Suisses n’ont pas réussi à intégrer le top 20. ats

Classements

Leogang (AUT). Championnats du monde. Descente. Finales. Messieurs: 1. Reece Wilson (GBR) 3’51’243. 2. David Trummer (AUT) à 3’’197. 3. Rémi Thirion (FRA) à 5’’953. Puis les Suisses: 25. Noel Niederberger à 21’’116. 47. Basil Weber à 42’’869. 60. Jérôme Caroli à 55’’712. 69. Lutz Weber à 1’28’’072. 79 coureurs au départ, 76 classés. Dames: 1. Camille Balanche (SUI) 5’08’’426. 2. Myriam Nicole (FRA) à 3’’130. 3. Monika Hrastnik (SLO) à 16’’966. 20 coureuses au départ, 18 classées. Non partante: Emilie Siegenthaler (SUI/blessée).

Cross country. Messieurs. Elite, 22,5 km: 1. Jordan Sarrou (FRA) 1h25’37’’. 2. Mathias Flückiger (SUI) à 45’’. 3. Titouan Carod (FRA) à 55’’. 4. Luca Braidot (ITA) à 1’23’’. 5. Ondrej Cink (CZE) à 1’37’’. 6. Maxime Marotte (FRA) m.t. 7. Filippo Colombo (SUI) à 2’12’’. Puis les autres Suisses: 9. Nino Schurter à 2’33’’. 20. Lars Forster à 4’12’’. 28. Matthias Stirnemann à 5’50’’. 45. Lukas Flückiger à 8’47’’. 46. Andri Frischknecht à 8’50’’. 59. Thomas Litscher, à 1 tour. 89 partants, 85 classés.

Dames. Elite, 19,15 km: 1. Pauline Ferrand-Prévot (FRA) 1h27’33’’. 2. Eva Lechner (ITA) à 3’01’’. 3. Rebecca McConnell (AUS) m.t. 4. Sina Frei (SUI) à 3’46’’. 5. Isla Short (GBR) à 4’17’’. 6. Jolanda Neff (SUI) à 4’46’’. Puis les autres Suissesses: 10. Alessandra Keller à 6’25’’. 15. Linda Indergand à 8’44’’. 16. Nicole Koller à 8’51’’. 59 partantes, 55 classées. Abandons (notamment): Kate Courtney (USA), Anne Terpstra (NED) et Jenny Rissveds (SWE). Non partante: Annika Langvad (DEN).

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00