La Liberté

Van der Poel domine van Aert

Mathieu van der Poel (à gauche) a franchi la ligne d’arrivée juste avant Wout van Aert. © Keystone
Mathieu van der Poel (à gauche) a franchi la ligne d’arrivée juste avant Wout van Aert. © Keystone
Partager cet article sur:
19.10.2020

Le Néerlandais a devancé le Belge au sprint pour enlever le Tour des Flandres

Cyclisme » Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) a remporté la 104e édition du Tour des Flandres au terme des 244 km entre Anvers et Oudenaarde. Le Néerlandais a battu au sprint son compagnon d’échappée, le Belge Wout van Aert. La décision s’est faite pour quelques centimètres entre les deux rivaux, qui se sont partagé les six derniers titres de champion du monde de cyclocross. Pour le vainqueur, qui est le petit-fils de Raymond Poulidor, ce succès dans le Ronde arrive 34 ans après celui de son père, Adrie van der Poel. C’est la première fois qu’il s’adjuge l’un des cinq monuments du cyclisme.

Le champion du monde Julian Alaphilippe, échappé avec les deux premiers, a chuté à 35 km de l’arrivée. Alors qu’il semblait parler dans son oreillette, le Français a percuté une moto de l’organisation et est lourdement tombé. Il n’a pas pu repartir, touché visiblement à un bras. Le diagnostic est tombé en fin d’après-midi: les métacarpes 2 et 4 de son poignet droit ont été fracturés. Une opération sera pratiquée aujourd’hui.

Alaphilippe offensif

Les deux immenses favoris de ce Ronde se sont détachés après une attaque d’Alaphilippe à une quarantaine de kilomètres de l’arrivée. Seul Mathieu van der Poel l’a suivi dans un premier temps. Wout van Aert, qui avait manqué ce mouvement de course décisif, a fait l’effort seul et rejoint le trio dans la côte pavée du Taaienberg. Un effort qui, conjugué à une chute sans gravité à un peu plus d’une centaine de kilomètres de la ligne, lui a sans doute coûté la victoire dans un sprint final très serré.

L’histoire aurait pu être différente sans la chute de Julian Alaphilippe, qui disputait son premier Tour des Flandres: moins rapide que les deux autres au sprint, le puncheur français aurait été obligé de passer à l’offensive. C’est déjà lui qui avait lancé véritablement la course dans le Koppenberg à 45 longueurs de la fin avec une accélération qui a écrémé le peloton à trente unités à peine.

Solder les comptes

Alaphilippe éliminé sur chute, van der Poel et van Aert se sont relayés sans s’attaquer pour solder leurs comptes au sprint une semaine après les critiques du Belge à l’encontre du Néerlandais. «Apparemment, il préfère que je perde plutôt que de gagner lui-même. Il a peut-être oublié que j’ai déjà beaucoup gagné», avait lancé van Aert, mécontent du traitement spécial que lui a réservé Mathieu van der Poel.

Le Norvégien Alexander Kristoff, le plus rapide du groupe de contre, a complété le podium. Côté suisse, Stefan Küng n’a pas pu se mêler à la bagarre. Le Thurgovien, qui s’est dit gêné par des problèmes gastriques, a été lâché à une cinquantaine de kilomètres du but. Il n’a pas pu s’alimenter avant le départ et a dû courir à cinq reprises aux toilettes. Pas idéal avant d’affronter les routes flandriennes. ats

Classement

World Tour. 104e Tour des Flandres, Anvers - Oudenaarde (243,3 km): 1. Mathieu van der Poel (NED/Alpecin-Fenix) 5h43’17. 2. Wout van Aert (BEL), même temps. 3. Alexander Kristoff (NOR) à 0’08. 4. Anthony Turgis (FRA). 5. Yves Lampaert (BEL). 6. Dimitri Claeys (BEL). 7. Oliver Naesen (BEL). 8. Dylan van Baarle (NED). 9. John Degenkolb (GER). 10. Tiesj Benoot (BEL). Puis: 16. Alberto Bettiol (ITA), tous m.t. 80. Tom Bohli (SUI) à 10’30. 84. Michael Schär (SUI). 93. Johan Jacobs (SUI). 95. Fabian Lienhard (SUI). 102. Stefan Küng (SUI). 110. Joel Suter (SUI). 111. Niki Terpstra (NED), tous m.t. 111 classés. Principaux abandons: Julian Alaphilippe (FRA), Silvan Dillier (SUI), Stefan Bissegger (SUI).

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00