La Liberté

Gaëlle Thalmann: «La fin arrive gentiment»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Gardienne de l’équipe de Suisse et de l’équipe féminine du Betis Séville.
Gardienne de l’équipe de Suisse et de l’équipe féminine du Betis Séville.
Partager cet article sur:
30.07.2021

Football, Gaëlle Thalmann » Championne de Suisse avec Servette-Chênois ce printemps, Gaëlle Thalmann s’est engagée pour deux ans au Betis Séville. Après les championnats allemand, italien et helvétique, la Gruérienne de 35 ans découvrira la ligue féminine espagnole. Elle a déjà effectué deux entraînements en Andalousie. La saison commencera le 5 septembre.

Vous vous exprimez en espagnol dans une vidéo publiée par le Betis. Comme si votre engagement pour ce club était évident…

(Elle rigole au bout du fil) C’était de l’impro totale. Je parle l’italien, mais ce n’est pas pareil. Par contre, l’espagnol est une langue qui m’a toujours plu. Je vais pouvoir l’apprendre et cela me servira sur le terrain. Je vais joindre l’utile à l’agréable.

Pourquoi avez-vous choisi l’Espagne?

La façon de jouer dans ce championnat me plaît. C’est très technique. J’ai discuté avec l’entraîneur et il s’est montré intéressé par mo

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00