La Liberté

Nicolas Charrière en appelle à la solidarité

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
En attendant le retour des beaux jours, le FC Bulle et les clubs amateurs font le dos rond. Charly Rappo-archives
En attendant le retour des beaux jours, le FC Bulle et les clubs amateurs font le dos rond. Charly Rappo-archives
Partager cet article sur:
07.11.2020

Coincés entre ligues pros et 100% amateures, les clubs de 1re ligue et de 2e inter affrontent la crise Covid

Un flou tout sauf artistique

Pascal Dupasquier

Football » Ils ne sont pas professionnels, mais pas 100% amateurs non plus. On ne parle pas de salaires, plutôt de défraiements. Quoi qu’il en soit, et à la fin de chaque mois, les trésoriers de clubs de 1re ligue et de 2e ligue interrégionale ouvrent les cordons de leur bourse. Joueurs, entraîneurs, assistants, soigneurs et physios, personne n’est oublié en quatrième et cinquième divisions helvétiques. En principe… et quand le Covid n’y est pas.

Seulement voilà, le virus a effectué son retour en force en ce milieu d’automne. Considérées, à juste titre, comme non professionnelles (seules la Super League et la Challenge League le sont), la 1re ligue et la 2e ligue inter se retrouvent face à l’interdiction frappant les sports amateurs avec contacts: mesures décrétées par certains cantons dont celui de F

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00