La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Le Portugal ne vit pas encore totalement à découvert

Les annonces d’une nouvelle évolution à la hausse des contaminations au Covid-19 pouvaient faire craindre le pire avant l’arrivée de l’équipe de Suisse à Lisbonne. Sur place, la ville est calme et les supporters se font discrets avant de remplir le stade José Alvalade ce soir.

Le match entre la Suisse et le Portugal se jouera à guichets fermés ce dimanche © KEYSTONE
Le match entre la Suisse et le Portugal se jouera à guichets fermés ce dimanche © KEYSTONE

Stéphane Fournier, Lisbonne

Publié le 05.06.2022

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

Les statistiques pointaient à 30'000 la moyenne quotidienne de nouveaux cas au Portugal. En cause, l’énième variant du virus, dénommé cette fois BA.4 et BA.5, qui menaçait l’état de santé des Portugais.

Le retour vers une vie normale s’était poursuivi le 21 avril avec un allégement des mesures obligeant le port du masque. Le bout d’étoffe demeure néanmoins obligatoire dans les transports publics notamment, taxis et véhicules ubérisés inclus.

Pas de file d’attente

Certains visiteurs y prennent des libertés face à cette contrainte. Comme si cette sixième vague de l’indésirable parasite viral n’affolait plus personne. La majorité des journaux dominicaux ne lui consacrent aucune ligne. Les centres de tests installés dans des containers, affichant un prix de vingt euros la ve

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11