La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Covid-19: science et politique auraient pu mieux collaborer

A l’heure de clore le programme de recherche sur le Covid-19, les acteurs impliqués estiment que la science et la politique n’ont pas suffisamment collaboré pendant la pandémie de coronavirus.

Nicolas Rodondi, Linda Nartey (vice-directrice de l’Office fédéral de la santé publique), et Marcel Salathé ont pris la parole lors de la conférence de presse de clôture du PNR 78. © Keystone
Nicolas Rodondi, Linda Nartey (vice-directrice de l’Office fédéral de la santé publique), et Marcel Salathé ont pris la parole lors de la conférence de presse de clôture du PNR 78. © Keystone

Sophie Gremaud

Publié le 14.11.2023

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Covid-19 » Le Conseil fédéral a déclaré la «situation extraordinaire» le 16 mars 2020. Fin avril déjà, le Fonds national suisse (FNS) lançait le Programme national de recherche «Covid-19», également baptisé PNR 78. Son but? Faire progresser notre compréhension du nouveau coronavirus, mais aussi innover dans les domaines de l’épidémiologie et accélérer le développement de vaccins et de traitements adaptés au Covid-19. Ce mardi, le FNS et l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) ont dressé le bilan de ce programme lors d’une conférence de clôture présentée comme «la dernière étape du PNR 78».

1 Mission accomplie

«Il s’agissait d’un programme de recherche extraordinaire qui, dans une situation de crise globale

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11