La Liberté

Deux irréductibles défraient la chronique judiciaire alémanique

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Brian, alias Carlos, est toujours en colère. Capture d’écran/SRF
Brian, alias Carlos, est toujours en colère. Capture d’écran/SRF
Partager cet article sur:
19.12.2020

Ariane Gigon

Prisons. » Outre-Sarine

Ce ne sont pas les mêmes histoires, et ce ne sont en tout cas pas des histoires de Noël, mais elles ont en commun de questionner l’appareil judiciaire, son pouvoir et son impuissance. Autre point commun: leurs protagonistes ont tous les deux fait parler d’eux à nouveau cette semaine.

Déjà condamné plusieurs fois, depuis les années 1990, pour des agressions sexuelles sur des enfants, le Soleurois William W., 47 ans, n’a jamais accepté de thérapie. Une tentative avait été interrompue. Libéré en 2016, l’homme agressait, en 2018, cinq enfants, dont l’un dans une église. C’est pour ces faits-là qu’il comparaissait devant le Tribunal d’Olten-Gösgen il y a quelques jours.

Mais le juge a rejeté l’internement demandé par le procureur, pour des raisons purement formell

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00