La Liberté

Elus privés de congé-paternité

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
16.06.2021

Berne » Le Parlement fédéral oublie de s’accorder les 10 jours votés par le peuple. Le Neuchâtelois Baptiste Hurni, devenu papa, en fait les frais.

On pourrait dire que c’est un comble. Un congé-paternité de 10 jours est entré en vigueur le 1er janvier 2021 en Suisse, approuvé par le peuple et destiné à tous les pères exerçant une activité lucrative. Tous? Pas encore. A Berne, les parlementaires fédéraux qui ont œuvré à cette avancée n’y ont pas droit en raison d’une lacune législative!

Devenu papa le 6 juin, alors que se déroule la session parlementaire d’été, le conseiller national neuchâtelois Baptiste Hurni (ps) en fait les frais. Durant ses deux semaines d’absence sous la Coupole, il ne touche aucune indemnité journalière et est même considéré comme… absent non excusé.

La raison de cette incohérence? Visiblement un oubli. «Les bases légales relatives au fonctionnement des conseils lorsque des députés sont en congé-paternité font défaut, tant dans le règlemen

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00