La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Ignazio Cassis: «Aux yeux de la Russie, notre neutralité a été entachée»

Sur fond de guerre en Ukraine, le président de la Confédération redéfinit la neutralité. Selon lui, la Suisse doit davantage coopérer avec les pays qui partagent ses valeurs

Pour Ignazio Cassis, la Suisse doit redéfinir la neutralité à chaque crise. © KEYSTONE
Pour Ignazio Cassis, la Suisse doit redéfinir la neutralité à chaque crise. © KEYSTONE

Xavier Lambiel et Guillaume Chillier

Publié le 25.06.2022

Temps de lecture estimé : 13 minutes

Partager cet article sur:

Interview » Président d’un pays qui s’interroge sur sa neutralité, Ignazio Cassis est sous pression. La guerre succède à la pandémie, alors qu’il reste embourbé dans le dossier européen. Dans une dizaine de jours, le Tessinois recevra des délégations du monde entier à Lugano, avec l’espoir d’imaginer la reconstruction d’une Ukraine ravagée par les bombes. Interview.

Vous auriez pu être le président qui annonce la fin à la pandémie. Finalement, vous êtes le président de la guerre en Ukraine. Rien ne se passe comme prévu…

Ignazio Cassis: Bienvenue dans la réalité! Elle est la même pour le président de la Confédération que pour toute la population. Le destin nous amène à faire face aux joies et aux douleurs. Le 23

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11