La Liberté

L’écoblanchiment à combattre

Publié le 06.07.2022

Temps de lecture estimé : moins d'1 minute

Partager cet article sur:

Consommation » Les consommateurs suisses souhaitent que les termes «neutre en carbone», «écologique» et «biodégradable» soient encadrés par la loi, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui, ou seulement partiellement, selon les résultats d’un sondage réalisé par l’Alliance suisse des organisations de consommateurs publiés hier.

L’enquête, menée par la Fédération romande des consommateurs (FRC), Konsumentenschutz et l’Association des consommateurs de la Suisse italienne (ACSI) auprès de 3500 personnes, a également révélé des malentendus sur la compréhension du terme «naturel». Ainsi, 39% des sondés pensaient que le qualificatif impliquait que l’aliment n’avait pas été ultratransformé et un quart estimait que celui-ci ne devait pas contenir de résidus de pesticides.

Le sondage révèle en outre également une méconnaissance des labels environnementaux, souvent confondus avec de simples logos. ATS/AWP

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11