La Liberté

La culture dénonce une hypocrisie

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La limite à 50 spectateurs fixée par le Conseil fédéral évite de trancher dans le vif. Hypocrite? © Keystone-photo archive
La limite à 50 spectateurs fixée par le Conseil fédéral évite de trancher dans le vif. Hypocrite? © Keystone-photo archive
Partager cet article sur:
28.10.2020

Pour les acteurs culturels, la limitation de rassemblement à 50 personnes rime avec fermeture

Aurélie Lebreau

Réactions » Ce mercredi soir devait être une fête pour Jean Liermier, le directeur du Théâtre de Carouge (GE), avec la première de son Cyrano de Bergerac. Mais c'était avant la décision du Conseil fédéral de limiter dès ce jeudi les manifestations culturelles à un maximum de 50 personnes. «Ce sera donc une première et une dernière. Ensuite le théâtre fermera», lâchait-il, dépité, ce mercredi en fin d'après-midi, après la conférence de presse du Conseil fédéral. «Il n'y a pas eu de clusters dans les théâtres. Nous étions exemplaires dans nos plans sanitaires. Et nous sommes punis. Nous n'avons pas été entendus», analyse celui qui est également le président de la Fédération romande des arts de la scène (FRAS).

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00