La Liberté

Le droit de mendier reconnu

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
20.01.2021

Droits humains » La Cour de Strasbourg condamne la Suisse pour avoir sanctionné la mendicité.

«Historique», «énorme»: les défenseurs des mendiants n’ont pas caché leur satisfaction après la publication hier de l’arrêt de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) dans une affaire genevoise. La Suisse devra verser un millier de francs pour tort moral à la requérante.

En 2014, la justice a condamné une Roumaine issue de la communauté rom à 500 fr. d’amende pour mendicité sur la voie publique. La femme, analphabète, sans travail et sans aide sociale, a été placée ensuite en détention provisoire pour ne pas avoir payé l’amende. Pour ces raisons, la CEDH juge que la Suisse a violé l’art. 8 de la Convention européenne des droits de l’homme, protégeant le droit au respect de la vie privée et familiale.

Dans son arrêt, elle estime que «la sanction infligée à la requérante a atteint sa dignité humaine et l’essence même des droits protégés par l’art. 8 et que l’Etat a

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00