La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Un lobbying politique «invisible»

Les élus sont touchés par le microciblage sur les réseaux. Christian Dandrès ouvre son compte Twitter

Les réseaux permettent aux annonceurs de cibler les utilisateurs selon leurs intérêts. © Keystone-archives
Les réseaux permettent aux annonceurs de cibler les utilisateurs selon leurs intérêts. © Keystone-archives

Sophie Dupont

Publié le 23.09.2022

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Parlement » Sur le web et les réseaux sociaux, annonceurs et groupes d’intérêts ont la possibilité de cibler directement des groupes de personnes, dont des élus, afin de diffuser des messages spécifiques. Pour sensibiliser à la question, le conseiller national Christian Dandrès (ps, GE) a accepté de dévoiler les dessous de son profil Twitter, lors d’une rencontre qu’il a organisée mercredi au Parlement fédéral.

Comment Twitter le profile-t-il? Quels types d’annonces a-t-il vus et pour quelles raisons? L’entreprise Hestia Labs, active dans la protection des données, a développé un outil pour que chaque personne puisse analyser les traces qu’elle laisse sur le web et comment celles-ci sont utilisées. En trois mois, 491 publicités ont été affichées sur Twitter à l’intention du conseiller national. Notamment d’une plate-forme d’échange de cryptomonnaies, d’UBS, des producteurs suisses de lait ou de la Fédération suisse de pêche.

Des pêcheurs au WWF

Parmi les principaux crit

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Les papables «réfléchissent» encore

    L’annonce de la démission du conseiller fédéral Ueli Maurer attise les pronostics sur sa succession
  • Laura Dittli élue facilement à Zoug

    Elections » Le Conseil d’Etat zougois reste entièrement à droite avec l’élection de Laura Dittli, sœur de Valérie, devenue ministre vaudoise ce...
  • Les 19 degrés sont contestés

    Chauffage » La règle des 19 degrés maximum en cas de pénurie pour les logements chauffés au gaz ne convient pas aux propriétaires. Cette réglementation mise en...
  • Les femmes disent leur colère

    Retraites » Après le oui de justesse à la réforme des retraites, la colère des femmes demeure. Quelque 1500 personnes, dont beaucoup de femmes, se sont...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11